Comment acheter et vendre des crypto-monnaies en ligne ?

C’est en 2008 que la Blockchain a commencé à faire parler d’elle, en même temps que la fameurse crypto du nom de Bitcoin. Même si on ne connaît pas vraiment l’identité de son créateur, on sait qu’il se fait connaître sous le nom japonais de Satoshi Nakamoto.

Acheter et vendre le Tether en ligne
Acheter et vendre l’Electroneum en ligne
Acheter et vendre le Binance Coin en ligne
Acheter et vendre le Basic Attention Token en ligne
Acheter et vendre l’Ethereum Classic en ligne
Acheter et vendre l’IOTA en ligne
Acheter et vendre le Stellar en ligne
Acheter et vendre le Dash en ligne
Acheter et vendre le Ripple en ligne
Acheter et vendre des Bitcoins en ligne
Acheter et vendre des Bitcoin Cash en ligne
Comment acheter et vendre des crypto-monnaies en ligne ?

Comment fonctionne la Blockchain ?

La Blockchain est un des réseaux les plus complexes qui existent en peer to peer.

La Blockchain doit son succès à quelques qualités bien précises, et qui sont : la définition, la stabilité, et sa sécurité hors pair. Elle permet d’innombrables opérations et elle est idéale pour contourner les tentatives de piratage. Ainsi, on la retrouve souvent lorsqu’on effectue des dépistages d’actifs ou lorsqu’on effectue des suivis sur les chaines logistiques. La Blockchain est aussi pratique quand on met au point des inventaires pour les entreprises, ou quand on effectue des enregistrements des échanges en banque. Pour ce qui est des questions liées à la sécurité nationale des pays, la Blockchain apparaît comme étant une des options les plus viables.

A quoi sert la Blockchain ?

Vous savez, sans doute déjà, que la Blockchain se distingue par sa décentralisation. Pour ceux qui ne savent pas ce que cela signifie, on peut dire que, contrairement au système monétaire classique, elle est impossible à manipuler. En d’autres termes, avec la Blockchain, on ne risque pas de se retrouver piégés à cause de manipulations et autres interventions extérieures qui causent sa dévalorisation. Généralement, c’est la banque centrale du pays qui décide de la valeur de sa monnaie nationale. En temps normal, lorsque la situation économique du pays est équilibrée, la banque centrale base ses analyses sur le rapport de l’offre et de la demande afin de fixer la valeur de la monnaie, sans cause d’inflation.  

Cela dit, il arrive aussi souvent, que la banque centrale soit affectée par d’autres éléments, comme la pression des lobbys ou encore des politiques, et qu’elle manipule la valeur de la monnaie, allant à l’encontre de la logique de marché. C’est pour cette raison qu’en ce moment, la conscience générale du grand public affiche une réticence ouverte à l’encontre de la finance mondiale. C’est ici que la Blockchain entre en jeu, puisqu’elle agit de manière décentralisée. En d’autres termes, elle se passe de cet organisme, ou entité qui agit en tant qu’autorité suprême et qui peut contredire la loi du marché. Lorsque vous achetez des cryptos, vous êtes certains de ne pas vous faire prendre dans les filets d’un système corrompu. La valeur de la crypto-monnaie dépend uniquement du rapport de l’offre et de la demande, et vous pouvez baser vos prédictions uniquement dessus.

En plus, l’utilisation des cryptos donne à vos échanges beaucoup plus de transparence. D’autre part, la manière avec laquelle les cryptos sont conçues, vous avez la possibilité d’éviter tous les frais additionnels. Bien entendu, les monnaies classiques ne présenteront jamais ce genre d’avantages. Rappelons aussi que lorsque vous tradez les cryptos, vous allez bénéficier de plus de sécurité même si vous n’avez pas à passer par un système centralisé. Donc, vous avez déjà deux points positifs en un.

La sécurité de la Blockchain :

Avant tout, on commence par indiquer que la Blockchain est exceptionnellement bien sécurisée, et cela, sur plusieurs niveaux. D’abord, on commence par l’immuabilité. Cela signifie que les données deviennent non modifiables, une fois enregistrées sur la base. Ensuite vient la transparence. Celle-ci vous permettra de vérifier toutes vos transactions et de contrôler les informations qui s’y rapportent. Cela est naturellement impossible à réaliser avec les monnaies nationales. Enfin, on trouve l’autonomie. Comme nous l’avons indiqué plus haut, la Blockchain ne dépend de rien d’autre que du rapport de l’offre et de la demande. Elle est impossible à modifier et rien ne peut altérer son fonctionnement.

Pour éviter la confusion entre le Bitcoin (BTC) et la Blockchain :

Le Bitcoin est une crypto qui fonctionne uniquement sur le réseau de la Blockchain.

Pour les connaisseurs, il peut sembler bizarre qu’on puisse confondre les deux. Cependant, cette question est récurrente, au sein de la communauté des traders de crypto. Afin de vous aider à mieux faire la différence, on peut dire que le Bitcoin est simplement une, parmi plusieurs monnaies cryptées, qui nécessitent la Blockchain pour fonctionner correctement. En d’autres termes, la Blockchain agit comme la plateforme sur laquelle les cryptos fonctionnent. Si le nom du Bitcoin est si lié à celui de la Blockchain, c’est surtout à cause du fait que la crypto est la toute première à être introduite sur cette plateforme. Depuis, il en existe d’autres, comme le Bitcoin Cash (BCH). Mais alors, comment peut-on définir les crypto-monnaies ?

Définition des crypto-monnaies :

On peut répondre à cette question en indiquant que les crypto-monnaies se résument à des données qui sont enregistrées sur une base de données. Ce qui les distingue des autres données de ce genre est qu’elles deviennent immédiatement non modifiables, dès leur enregistrement. En fait, cela ressemble assez aux comptes en banque qu’on utilise tous, lorsque le contenu ne varie que quand vous entrez les informations requises pour apporter des modifications, comme celles des versements ou des retraits.

Pour quelles raisons les monnaies cryptées ont-elles été créées ?

Toute nouvelle création vient évidemment d’un besoin. Alors que l’âge d’or des années 70’ n’est plus, le système financier mondial devient de plus en plus contraignant, et cela cause davantage de problèmes aux individus, mais aussi à la société, en général. L’arrivée des cryptos annonce la fin de l’ère de la domination des monnaies classiques. En effet, elles viennent avec tous les avantages de la monnaie standard mais sans ses inconvénients. Les cryptos sont impartiales et ne sont pas affectées directement par les politiques et leur corruption. Elles sont aussi extrêmement pratiques, et sécurisent les capitaux ainsi que toutes les formes de transactions bien plus efficacement, tout en préservant l’anonymat de ses tiers.

A la base, les monnaies cryptées ont été développées dans le but d’effectuer des transactions financières de manière plus sûre et plus rapide. Mais elles sont devenues, peut-être même, malgré elles, porteuses d’un symbole de résistance à l’hégémonie financière mondiale des banques et des lobbys.

Voici quelques exemples de cryptos :

Le Bitcoin (BTC) : il s’agit de la monnaie la plus ancienne à avoir vu le jour. Le Bitcoin est aussi la monnaie la plus forte du marché des cryptos. En ce moment, il est vu comme étant le repère auquel on compare les autres cryptos, un peu à l’image de l’UDS par rapport aux autres monnaies nationales du monde.

On utilise généralement le Bitcoin pour sécuriser des transactions. D’ailleurs, même si le fait qu’il soit utilisé par des réseaux criminels ternit un tant soit peu son image, cela renforce autant l’idée qu’on se fait de la sécurité qu’il procure à ses transactions.

On se souvient tous de la croissance de valeur qu’il a eue à la fin de l’année 2017, lorsqu’elle a dépassé les 20 000 USD.

Ethereum (ETH) :

L’Ethereum a été créé par Vitalik Buterin.

Toujours en deuxième position, l’Ethereum se distingue par la stabilité de sa valeur. Cela est essentiellement dû au fait qu’il ne s’agit pas d’une simple crypto, dont la valeur se limite à sa capacité à effectuer des transactions sûres et rapides, comme c’est le cas avec le Bitcoin. L’Ethereum se base aussi sur un programme qui permet à ses utilisateurs de créer des contrats, des applications et des softwares. Cette utilité fait de l’Ethereum un investissement solide, puisque le projet qu’il y a derrière est efficace et convaincant. Le fait qu’il soit polyvalent en fait un choix idéal pour les utilisateurs de la Blockchain, et cela renforce les liens qui existent entre lui et la plateforme. Tous ces facteurs contribuent à la valorisation de sa crypto.

Le Litecoin (LTC) :

Comme son nom l’indique, le Litecoin est une version allégée des cryptos de base, comme le Bitcoin par exemple. Ainsi, grâce à cette crypto, il est possible d’effectuer des transactions qui sont significativement plus rapides. Afin de fournir une telle performance, le Litecoin repose sur un tout autre algorithme et est le premier de sa génération. En ce moment, il existe une série d’autres cryptos du même type, et cela a eu un impact assez négatif sur sa progression sur le marché. En effet, à cause de l’apparition de cryptos concurrentes comme le Feathercoin, ou encore du Dogecoin, on a vu le Litecoin passer en troisième position, derrière l’Ethereum.

Le Ripple (XRP) :

La valeur de cette crypto a connu une forte croissance durant les années précédentes. Cependant, elle ne jouit pas de la même popularité des cryptos que nous avons citées plus haut. Cela s’explique essentiellement par le fait que le Ripple (XRP) est profondément lié aux banques classiques. Ce rapprochement est particulièrement mal vu par les plus grands investisseurs des cryptos, car rappelons-le, les crypto-monnaies sont censées mettre fin à la domination de l’ancien monde financier. Si les banques arrivent à dominer les cryptos, ce sera la fin de cette tentative d’émancipation unique. La crypto a été développée par le groupe Ripple Labs, et c’est cette entreprise qui détient tous ses droits de distribution. En effet, le Ripple est aussi une monnaie centralisée, et cela va à l’encontre du principe de base des premières cryptos.

Le Monero (XMR) :

Cette crypto se présente comme une meilleure alternative au Bitcoin (BTC). Contrairement au Monero, ce sont les cheminements des échanges qui peuvent tracer la crypto. Cela dit, d’autres cryptos ont été en mesure d’empêcher cette faille, comme le Bytecoin, par exemple. Si cette monnaie n’a pas pu décoller, c’est à cause du fait qu’elle était centralisée. Par contre, le Monero (XMR) n’a pas été préalablement miné, ce qui le rend bien plus attrayant pour une bonne partie des adeptes des crypto-monnaies, comme les mineurs. Cependant, tout comme le Bitcoin, le succès du Monero sur le dark web confirme son efficacité mais nuit partiellement à son image. Après tout, même les cryptos n’ont pas intérêt à être associées aux réseaux criminels.

Les familles de crypto-monnaies :

Même si vous l’ignorez, vous avez sans doute déjà remarqué des similitudes entre les cryptos. En effet, beaucoup de cryptos partagent la même base et c’est ce qu’on appelle une famille de cryptos. Ce qui se passe, en général, lorsqu’une crypto innovante apparaît sur le marché est qu’un certain nombre de concurrents apparaissent immédiatement après, en se basant sur la même idée. Cependant, dans la majorité des cas, ces tentatives ne réussissent pas, à cause du simple fait qu’elles manquent un élément crucial, qui est le projet concret qu’elles devraient supporter. En l’absence de ce dernier, la crypto perd significativement de son intérêt, et elle finit par se noyer dans la masse. Contrairement à ces dernières, il existe d’autres cryptos qui bénéficient des atouts nécessaires pour réussir, en voici quelques exemples :

Steem (STEEM) :

Le Steem a été créé par Dan Larimer.

Cette crypto-monnaie fait partie des rares qui proposent un prjet clair et ambitieux. Les développeurs de cette crypto l’ont créée pour qu’on l’utilise sur un réseau social qui porte le même nom. L’objectif est de trouver un moyen plus efficace pour rémunérer les créateurs de contenu, sans que pour autant, l’accès à la plateforme ne soit payant. Vous avez sans doute vu des exemples de plateformes où la grande majorité des créateurs ne reçoivent rien en échange de leurs services, et où ceux qui perçoivent une forme de rémunération, le font par des moyens complexes et peu pratique, comme c’est le cas sur Reddit ou Tumblr par exemple. Proposer une forme de récompense pour le travail fourni, attire déjà les créateurs, mais en plus, il les motive à faire un contenu impeccable. En effet, la plateforme Steem prend aussi en considération la qualité du contenu mis en ligne.

Bitshares (BTS) :

Il s’agit d’une crypto qui se base sur le même algorithme que celui du Litecoin (LTC). L’origine de cette crypto provient du fait qu’elle est issue d’un projet qui visait à limiter tous les problèmes liés à l’utilisation des crypto-monnaies. Ainsi, on trouve que le Bitshares (BTS) est extrêmement rapide à exécuter, qu’il est aussi sécurisé et il présente une capacité d’adaptation aux nouvelles lois du marché qui est exceptionnelle.

Dash (Dash) :

Le Dash fait partie de ces cryptos qui ne se sont pas contentées de copier bêtement le Bitcoin (BTC). Cela se voit aussi par son entrée tardive sur le marché. S’il ne s’agissait que d’une coquille vide, elle aurait intégré le marché bien avant l’année de 2014, soit, près de 5 ans après le Bitcoin. Le Dash était le fruit d’un travail tout autre, qui visait à percer le code d’anonymat des possesseurs du Bitcoin, et il a été créé par Evan Duffield.

Les crypto-monnaies : des investissements sur le long terme ?

Si, en tant qu’actifs boursiers, les cryptos de distinguent par quelque chose, c’est surement par leur volatilité exceptionnelle. En effet, ces monnaies sont les plus volatiles au monde, dépassant même les actions. D’ailleurs, à titre informatif, il est important de noter que le Bitcoin est l’actif qui a pris le plus de valeur en un temps record, de toute l’histoire de la bourse. En ce moment même, on assiste à une reprise intéressante de sa valeur, et tout le secteur peut passer par une nouvelle phase de croissance importante, comme ce fut le cas en 2017.

Ceci dit, cette même volatilité implique aussi des risques de taille, puisque la dévalorisation des cryptos peut se produire tout aussi vite. Si on croit les dires des experts, la valeur du Bitcoin, ainsi que celle des autres cryptos continuera à croitre encore pour quelques temps. Si vous décidez d’investir sur ces actifs, c’est le moment de le faire.

Le trading des cryptos est une activité à risque :

Tous les risques liés au trading des cryptos sont gérables.

Comme nous l’avons indiqué plus haut, les cryptos gagnent et perdent de la valeur à grande vitesse. En ce moment, c’est le Bitcoin qui reprend de la valeur, et il y a de fortes chances que sa valeur augmente considérablement dans les mois qui viennent. Les achats de la crypto se multiplient aux quatre coins du monde, et en même temps, les monnaies classiques passent par une phase difficile. De plus, les marchés de Bitcoin sont toujours actifs, et les opportunités d’investissements n’y manquent pas. Par ailleurs, les réseaux criminels sont désormais florissants, grâce à l’intraçabilité des cryptos. Même si les développeurs de ces dernières n’aiment pas voir leurs œuvres associées à ces réseaux, l’activité générée par ces derniers donnent un dynamisme indéniable à leurs marchés.

Une nouvelle ère commence :

Aujourd’hui, un grand nombre d’institutions ont d’ores et déjà reconnu le Bitcoin comme un moyen de paiement légitime. En plus, cette tendance se confirme de plus en plus, avec le temps. Les figures de l’ancien monde ne peuvent plus ignorer ce phénomène. Malgré toutes les tentatives de faire échouer le projet des cryptos, celles-ci continuent à conquérir de nouveaux marchés, chaque jour. Il est fort probable qu’on assiste à la passation de pouvoir la plus abrupte de l’histoire de l’humanité, lorsque les cryptos prendront le dessus sur les monnaies classiques.

Comment définir le Bitcoin ?

On peut répondre à cette question en deux points principaux :

  • Il s’agit d’une crypto-monnaie qui est uniquement numérique et qui est accessible de partout dans le monde.
  • Le Bitcoin (BTC) permet les paiements les plus sûrs, tout en garantissant un anonymat complet.

En tenant compte des deux points cités plus haut, il est tout à fait naturel que le créateur du Bitcoin soit encore anonyme. Voilà maintenant plus de dix ans que le Bitcoin existe, et tout ce qu’on sait, c’est qu’il se présente sous le pseudonyme japonais de Satoshi Nakamoto. Cependant, ce nom ne correspond pas au créateur, mais à la toute première personne à avoir miné un Bitcoin, depuis son apparition. D’ailleurs, il est celui qui a mis à la disposition du public un manifeste dédié à cette crypto, où il donne des informations détaillées à son sujet.

Est-il possible d’influencer la valeur du Bitcoin (BTC) ?

Seul le rapport de l’offre et la demande peut définir la valeur du Bitcoin.

Comme il s’agit d’une monnaie, finalement, on penserait qu’il serait possible de manipuler la valeur du Bitcoin. Seulement, les cryptos non centralisées diffèrent des monnaies classiques essentiellement en ce point. En effet, la seule chose qui affecte la valeur de la crypto est la loi de marché. En effet, c’est selon le rapport entre l’offre et la demande que la valeur du Bitcoin est fixée.

Les différents avantages du Bitcoin (BTC) : 

Le Bitcoin vient avec quelques avantages intéressants qui lui sont propres :

Tout d’abord, on commence par les paiements libres. Cela veut dire que quiconque possède des Bitcoins, peut les utiliser afin de régler ses paiements, à n’importe quel moment, et à partir de n’importe quel lieu. En plus, ces paiements se feront de manière anonyme, et se passeront de tous les intermédiaires, ce qui rend généralement les frais moins importants. En d’autres termes, en payant avec les Bitcoins, vous allez pouvoir éliminer les dépenses additionnelles qui peuvent être liés à des frais comme les taxes sur les transactions, par exemple.

Ensuite, utiliser les Bitcoins vous permettra aussi de bénéficier d’une meilleure sécurité. Contrairement aux autres moyens de paiement, comme les cartes bancaires, le paiement par le biais du Bitcoin est impossible à pirater, et vous êtes certains de pouvoir préserver votre anonymat, si vous le souhaitez.

Puis, toutes les transactions qui se font grâce au Bitcoin peuvent être consultées, pour donner plus de transparence. Grâce à cette crypto, vous allez avoir la possibilité d’effectuer des suivis, comme vous le faites chez votre banque.

Enfin, il est important de mentionner le symbolisme derrière le Bitcoin. Il s’agit de la crypto qui porte l’emblème de toutes les autres, et le projet révolutionnaire qui viserait à émanciper les peuples du contrôle des lobbys privés repose principalement sur ses épaules.

Quelles sont les faiblesses du Bitcoin (BTC) ?

Quand on parle du Bitcoin, il est difficile de lui trouver des défauts, à proprement parler. Cependant, il existe quelques contraintes extérieures qui sont importantes à mentionner. Par exemple, on note une réticence de la part de plusieurs entreprises qui lui résistent toujours, en ce moment. Hormis le manque de confiance qui provient principalement d’un manque de connaissances évident, on peut constater que plusieurs lobbys font leur maximum pour éviter que le Bitcoin soit partout reconnu. Comme une bonne partie de ses derniers dirigent les plus grosses compagnies du monde, on voit des groupes refuser de l’intégrer, même si cela va à l’encontre de leurs intérêts financiers. Toutefois, comme nous l’avons indiqué, cela ne concerne qu’une partie de ces groupes. D’autres, comme Paypal, Shopify, ou encore Microsoft, ont accepté le Bitcoin comme moyen de paiement et cela joue en la faveur de la crypto.

Qu’en est-il de la réputation du Bitcoin (BTC) ? 

Voilà un sujet bien particulier. Commençons par indiquer que la réputation du Bitcoin affecte celle de toutes les autres cryptos. Cela veut dire que même si ces dernières se présentent comme des concurrentes directes à la crypto, elles ont tout intérêt à ce que sa réputation ne soit pas ternie. D’autre part, le Bitcoin est encore, aujourd’hui, au centre de la controverse. Cela est dû au fait que, d’un côté, il est connu pour sa fiabilité, sa rapidité et l’anonymat de ses transactions, de l’autre, il est perçu comme l’outil de prédilection des réseaux criminels, pour ces mêmes raisons. Bien entendu, cela heurte sa réputation et lui fait perdre des investisseurs qui n’aiment pas se retrouver impliqués avec ces réseaux, pour des causes bien évidentes.

Y a-t-il un moyen de dépasser l’anonymat ?

Un des arguments les plus forts du Bitcoin est sa capacité à maintenir l’anonymat de ses utilisateurs. Cependant, depuis quelques temps, on a découvert un moyen qui permet de retracer les trajets liés aux adresses IP. Pourtant, la crypto est encore officiellement garante de l’anonymat de ses utilisateurs. Cela s’explique par trois points principaux :

Tracer l’adresse IP ne pourra mener qu’à un lieu, et jamais une personne bien précise. En d’autres termes, si on se connecte à un appareil qui est accessible au public, il devient significativement plus difficile de vous reconnaître. En effet, l’adresse Bitcoin ne peut pas être administrée à une personne pour la simple raison que la création de l’adresse ne requiert pas l’entrée de données personnelles.

D’autre part, les échanges de Bitcoins s’effectuent en ne tenant compte que des adresses qui leurs sont relatives. Ainsi, la transaction s’effectue à partir d’une certaine adresse vers une autre et aucune identité n’est impliquée dans le processus.

Enfin, les échanges de Bitcoin s’effectuent sur la base du peer to peer. En d’autres termes, ils se font au travers de nœuds, et l’identification des rôles est encore aujourd’hui impossible.

La valeur du Bitcoin :

Il est impossible de répondre à cette question avec précision, pour le simple fait que la valeur des cryptos est la plus volatile de tous les marchés confondus. Il n’y a même pas dix ans, un Bitcoin ne valait encore qu’un dollar américain. A la fin de l’année 2017, sa valeur a dépassé les 20 000 $. Puis, en 2018, sa valeur a chuté pour atteindre les 4 000 $. Enfin, au moment de la rédaction de cet article, sa valeur est remontée pour toucher les 11 000 $.

Quelques informations supplémentaires sur la sécurité du Bitcoin :

Même aujourd’hui, le Bitcoin fait toujours partie des cryptos les plus sûres au monde.

Les crypto-monnaies, qui sont aussi baptisées monnaies cryptées, existent sur des réseaux de peer to peer. En effet, elle sont liées entre-elles grâce à un réseau révolutionnaire, qui va du nom de la Blockchain. Ce dernier est constitué de plusieurs chaînes, dont les anneaux sont interconnectés, et il est impossible de leur apporter des modifications pour les manipuler.

En ce moment, et avec l’effervescence du secteur des cryptos, on voit déferler des tonnes de nouvelles monnaies sur le marché. Cependant, parmi toutes les cryptos qui existent dans le monde, la plus connue est encore le Bitcoin.

La sécurité que fournit le Bitcoin n’est désormais plus à prouver. Avec les avancées technologiques, certains pensaient que ce n’était qu’une question de temps avant que les systèmes de défense du Bitcoin ne tombent. Pourtant, voilà maintenant plus de dix ans que la crypto-monnaie circule autour du monde, et personne n’a encore été en mesure de percer sa défense. Le Bitcoin regroupe trois éléments clés qui font que sa sécurité soit impénétrable. Tout d’abord, on commence par la confidentialité. En effet, seuls les possesseurs de Bitcoins peuvent avoir accès à leurs données. Ensuite, on trouve la disponibilité, qui se résume au fait que le possesseur de Bitcoin peut avoir accès aux données dont il a besoin, et ce, à tout moment. Pour finir, il y a ce qu’on appelle la non répudiation. Celle-ci ne laisse aucune opportunité aux utilisateurs de nier le fait d’avoir effectué telle ou telle action sur leurs comptes. Avec le Blockchain, tous les systèmes et réseaux sont bien sécurisés. La Blockchain fournit aussi plus de sécurité aux softwares, aux bases de données, ainsi qu’à la cryptographie. Cette dernière se base sur des algorithmes mathématiques qui permettent de réduire l’information à de simples codes numérotés. Par conséquent, toute réception de données ne va avoir aucune signification, d’où, l’impossibilité du piratage.

Pour ce qui est du Bitcoin, en tant que crypto, il est important de noter qu’il ne remplit pas tout à fait la fonction d’une monnaie. Contrairement aux monnaies classiques qui se font simplement imprimer par des organismes reconnus par les gouvernements, les Bitcoins sont tout simplement minés à l’aide d’ordinateurs, qui sont connectés à internet. L’opération de minage se fait grâce à des softwares bien spécifiques ainsi que des algorithmes.

D’autre part, comme nous l’avons précédemment indiqué, le Bitcoin fait partie des cryptos qui ont été associées aux réseaux criminels. En ce moment, plusieurs organismes d’autorité et un grand nombre de services secrets s’intéressent à la crypto dans le but d’appréhender les criminels. Seulement voilà, jusqu’à ce jour, on ne recense aucune arrestation qui y est directement liée. Malgré cette mauvaise image, le Bitcoin a réussi à s’installer dans l’esprit du grand public et on l’utilise de plus en plus dans des affaires plus légales, comme le commerce, par exemple. Bien entendu, certains pays l’interdisent encore, comme certains pays musulmans, pour des raisons religieuses. Parmi ces derniers, on peut citer les exemples du Maroc, ou encore celui de l’Algérie.

Avant de commencer à échanger les Bitcoins, vous allez devoir vous inscrire chez un courtier régulé, qui saura défendre vos capitaux des différentes attaques informatiques.  Ces plateformes vous fourniront aussi toutes les informations nécessaires au bon déroulement de vos échanges et vous pourrez même profiter des indicateurs techniques gratuitement. Certains courtiers, comme Alvexo, vous donneront accès à un compte de démonstration qui vous permettra de tester vos capacités en tradant avec une fausse monnaie, et cela, avant même d’avoir déposé le moindre sou.

Comment acheter des cryptos en ligne ?

Sans accès à internet, il est impossible d’acheter des Bitcoins. En effet, il est primordial de pouvoir se connecter à des plateformes de trading, qui se spécialisent dans les cryptos. Afin d’attirer le maximum de clients, ces dernières vous permettront d’accéder à des tutoriels, des guides de trading, à des informations détaillées et précises au sujet des actifs que vous tradez, et à un grand nombre d’autres éléments qui sont susceptibles de vous aider dans vos échanges.

Aujourd’hui, il existe un grand nombre de cryptos à trader en ligne, comme le Bitcoin (BTC). Ce dernier est le plus connu dans le monde et est encore la crypto qui a le plus de valeur au monde. Afin de vous procurer cette crypto, vous allez devoir vous inscrire chez un courtier spécialisé dans le trading des cryptos, et d’effectuer votre achat en vous connectant à sa plateforme de trading. Pour plus de détails, nous vous présentons un guide plus détaillé :

Acheter et vendre des cryptos en ligne :

Pour ceux qui désirent acheter des crypto-monnaies et profiter de la croissance de ce nouveau marché, il est essentiel de rappeler que le choix du broker est vital au bon déroulement de vos échanges. Certains courtiers de meilleurs avantages que d’autres, et vous aurez plus à gagner si vous choisissez de trader avec le meilleur d’entre eux. La première étape qui vous permettra de trader des cryptos en ligne consiste à ouvrir un compte. Voici les étapes à suivre :

1- Aller sur le site de trading du courtier Alvexo :

Lorsque vous entrez l’adresse web du broker dans la barre d’adresse du navigateur de votre choix, vous vous retrouverez sur sa page principale. Il ne vous reste plus qu’à faire un clic sur l’onglet d’inscription pour commencer la procédure, comme vous le voyez ici :

2- Entrez les données personnelles nécessaires :

Notez qu’avec Alvexo, seules les informations nécessaires à la création du compte sont requises. Il vous suffit de remplir les cases en entrant votre nom et prénom, adresse mail, numéro de téléphone etc…

3- Choisissez le compte qui vous intéresse :

Alvexo vous donnera la possibilité de commencer avec un compte de démonstration. Ce dernier ne nécessite aucun dépôt pour fonctionner correctement. Il utilise une fausse monnaie dans le but de protéger votre capital, et vous donner la possibilité de tester vos capacités de trader, avant de commencer à trader plus sérieusement. Il est aussi important de mentionner que le compte démo recrée des conditions de trading proches du réel, ce qui est extrêmement pratique. Cette étape est nécessaire pour les traders débutants, mais les plus expérimentés dans le trading peuvent directement créer un compte réel, et commencer à trader comme ils le désirent.

4- Choisissez la crypto à trader :

Afin de trouver la crypto-monnaie qui vous intéresse, vous allez devoir taper son nom sur la barre de recherche de la plateforme. En cliquant dessus, l’option « Acheter » s’affichera sur votre écran, et il vous suffira de cliquer dessus. Similairement, si vous désirez revendre la crypto, vous cliquerez sur l’option « Vendre ».

Notons que cet exemple est représentatif d’un trade de la paire de devise de l’EUR/USD. Le trading des cryptos suit exactement les mêmes étapes.

Quelles perspectives pour les marchés en Aout 2020 ? Téléchargez gratuitement l'ebook !
Decouvrez toutes les opportunités d’investissement via notre newsletter
Ce document vous est présenté par Alvexo à titre informatif et éducatif uniquement et ne constitue en aucun cas un conseil financier ou une proposition d’investissement.

Leave a Reply

[an error occurred while processing the directive]