Avis sur Bourse Direct : un broker fiable ?

Avantages
  • Une FAQ complète
  • Un site attrayant
Inconvénients
  • Peu de nos lecteurs satisfaits
  • Retraits longs
  • Formations mal fournies
  • Service commércial cherchant à vous faire déposer toujours plus
AVIS
TRÈS POSITIFS
DISPONIBLE SUR MOBILE
OUI
ACTIFS DISPONIBLES
DES CENTAINES
OUTILS DE TRADING
MODERNES
LICENCE VALABLE EN FRANCE
OUI
AVIS
DISPONIBLE SUR MOBILE
ACTIFS DISPONIBLES
OUTILS DE TRADING
LICENCE VALABLE EN FRANCE
AVIS
SERIEUSEMENT NÉGATIFS
DISPONIBLE SUR MOBILE
NON
ACTIFS DISPONIBLES
TRES PEU
OUTILS DE TRADING
ANCIENS
LICENCE VALABLE EN FRANCE
NON
Ce que l’on en conclut après le test de 3 mois :

Même si les méthodes peuvent varier grandement d’une personne à l’autre, tous ceux qui se lancent dans le trading en ligne vont devoir surpasser les mêmes obstacles. Le plus souvent, ils peinent à trouver le meilleur moyen de générer de petits bénéfices, à cause des frais importants qu’ils doivent payer, en échange des services des courtiers. C’est ici que le broker Bourse Direct entre en jeu. Il promet à ses clients de leur permettre de travailler avec les plus petites sommes, puisqu’il leur proposera aussi des services gratuits ! Aussi, toujours selon ses dires, il propose l’accès à des services de meilleure qualité, à des prix avantageux. Est-ce que Bourse Direct est réellement un excellent broker ? C’est ce que nous vous proposons de découvrir dans cet article !

Bourse Direct : un courtier recommandable ?

Catherine Nini : CEO de Bourse Direct.

Il est évident que la grande majorité des traders débutants n’ont pas un budget colossal. Pour cette raison, ils cherchent généralement à faire fructifier leur capital en faisant des petits placements et en maintenant leurs investissements au minimum. Depuis son introduction sur le marché, Bourse Direct a été en mesure d’attirer la nouvelle clientèle en faisant la promotion de ses frais et du fait qu’il permet à ses clients d’effectuer des transactions de moins de 500 USD, et qu’il ne les force pas à avoir un fond supérieur à 10 000 USD, pour commencer à travailler sur sa plateforme.

Vous l’avez sans doute déjà constaté, ces offres n’ont aujourd’hui rien d’exceptionnel. Certes, ce n’était pas toujours le cas, et c’est ce qui a permis à Bourse Direct de s’imposer à ses débuts. Toutefois, avec la compétitivité toujours croissante dans le domaine, beaucoup de courtiers ont fini par faire baisser leurs tarifs au même niveau, et se sont aussi débarrassés de certaines restrictions contre productives.

Au niveau du trading plus avancé, le broker manque crucialement d’arguments. Tout ce qu’il a à proposer se limite essentiellement à des frais de courtage basiques, qui reviennent à une moyenne de 1.8 USD pour chaque échange. Toutefois, ce tarif n’est accessible que pour les traders qui investissent un minimum de 2 000 USD, et dont le budget dépasse la barre des 50 000 USD. Ces conditions rendent l’offre peu attirante pour plusieurs traders, y compris ceux qui travaillent sur le très court terme et ceux qui pratiquent des techniques de trading particulières comme le scalping.

Face aux avis négatifs de nos lecteurs sur ce broker, nous ne pouvons vous assurer un trading fiable chez ce dernier. Par conséquent nous préférons vous proposer un courtier fiable et approuvé par notre rédaction.

TRADER AVEC ALVEXO

Les frais de courtage de Bourse Direct :

Bourse Direct est loin de proposer les offres les moins chères du marché.

Tout comme le reste des courtiers de ce type, Bourse Direct effectue des prélèvements sur les échanges de ses clients, pour se rémunérer. Les tarifs que le broker affiche sont calculés en prix fixe au début, puis, en pourcentage lorsque la valeur de l’investissement dépasse un certain seuil. Ainsi, on trouve que concernant les investissements en-dessous des 1 100 USD, le courtier va prélever exactement 0.99 USD. Aussi, ces investissements vont coûter 9.9 USD de manière mensuelle.

Ensuite, si l’investisseur choisit de dépasser les 1 100 USD, le prélèvement de Bourse Direct deviendra 0,09 %. Par exemple, échanger près d’une dizaine de fois, avec une somme équivalente à 10 000 USD, se traduira par presque 100 USD de frais, ce qui reste relativement correct. Cela dit, pour les investissements majeurs, qui dépassent la barre des 100 000 USD, le prélèvement sera de 0,2 %. Cela compte comme un gros point négatif pour le broker, puisqu’en temps normal, les plus gros investissements permettent aux traders de bénéficier de meilleurs tarifs, et pas le contraire.

Tous les tarifs que nous citions ici correspondent exclusivement à ceux du marché NYSE Euronext Paris.

Pour trader dans les meilleures conditions, nous vous suggérons de passer par des brokers performants :

Courtier Note Dépot mini Régulation Commencer à trader
iq-option numéro 1
100 $
TRADER!
etoro numéro 2
200 $
TRADER!
65 - 79% des comptes des investisseurs de détail perdent de l'argent lorsqu'ils tradent des CFD avec ces fournisseurs. Vous devriez vous demander si vous pouvez vous permettre de prendre le risque important de perdre votre argent.

Qu’en est-il de la performance du broker sur les autres marchés boursiers ?

L’interface du courtier est peu intuitive.

Dans ce contexte, le courtier a décidé d’opter pour une méthode classique, qui consiste à fixer des frais qui se basent sur les ordres. En fonction de la localisation, la somme à payer peut varier. Ainsi, si le trader s’intéresse au marché boursier de New-York (NASDAQ), il va prélever 8,5 USD, pour les placements de 10 000 USD. Au-dessus de ce niveau, le prélèvement se tournera en pourcentage, et sera de 0.9 %.

En ce qui concerne les marchés de Frankfurt et de Londres, les taux seront de 0,15 %, et le prélèvement minimal sera de 15 USD, ce qui est plutôt cher, en comparaison avec les autres courtiers. Pour le reste du marché européen, c’est encore pire. Le broker impose un tarif fixe à 18 USD, et un taux à 0.2 %.  Les montants ici mentionnés concernent l’intégralité de l’ordre, à partir du tout premier versement.

Notez que dans tous les cas, le broker va rajouter les taxes que les pays de ces différents marchés imposent.

Par ailleurs, il existe aussi des frais de conservation, qui s’élèvent à 0.03 %, mais uniquement si les traders échangent des actions étrangères au marché du NYSE Euronext Paris. Toutefois, le prélèvement de ces frais se fait tous les trois mois.

Ce que Bourse Direct propose :

Dans cette partie, nous allons faire le tour de l’essentiel de ce que Bourse Direct a à offrir. Cela vous permettra d’avoir une meilleure idée sur ses atouts les plus importants, tout en étant conscients de ses limites.

Le broker permet de faire des petits placements :

Comme nous l’avons indiqué au début de l’article, Bourse Direct mise sur les traders débutants en leurs permettant de faire de multiples investissements mineurs dans le but de cumuler une bonne rentabilité. Pour y parvenir, le courtier n’hésite pas à proposer des services de support ainsi que des guides assez détaillés. En effet, il y a suffisamment d’informations gratuites pour permettre aux novices de commencer à trader dans des conditions correctes. Par exemple, il présente des analyses des indices boursiers les plus populaires, à l’instar de l’Eurostoxx 50. Le contenu est créé par des experts qui ont une bonne expérience dans le domaine, et qui sont, par conséquent, de bon conseil. Le broker propose aussi des produits dérivés intéressants que vous pouvez échanger librement, en utilisant les différents outils de trading que le broker met à votre disposition.

Malheureusement, cet avantage a significativement perdu de son ampleur, à cause de la concurrence qui devient particulièrement féroce. En ce moment, il est possible d’accéder à de meilleurs services, pour des frais qui sont au moins tout aussi avantageux. Cela fait de Bourse Direct un broker standard, qui n’offre pas vraiment un avantage net à ses clients.

L’accès à un journal d’informations quotidien :

Il s’agit d’une rubrique que le broker met à jour toutes les 24h. Elle est accessible pour tous les clients du broker, et elle est totalement gratuite. Elle arrive sous la forme d’e-mails, mais elle est aussi consultable à partir du site officiel du courtier. Dans la rubrique, vous allez trouver toutes les tendances actuelles, les nouveautés, ainsi que des analyses fondamentales d’experts du trading. Grâce à cet outil, un trader novice peut rapidement se lancer dans son activité. Cependant, la fiabilité de cet outil n’est pas au niveau, et le risque de perte reste important, car il manque un élément vital, qui est la stratégie. Cette dernière s’avère payante, et cela peut sérieusement handicaper la progression des nouveaux traders.

Face aux avis négatifs de nos lecteurs sur ce broker, nous ne pouvons vous assurer un trading fiable chez ce dernier. Par conséquent nous préférons vous proposer un courtier fiable et approuvé par notre rédaction.

TRADER AVEC ALVEXO

Des analyses quotidiennes du CAC 40 français :

Le CAC40 fait partie des indices les plus rentables.

L’idée de chercher à investir des fonds limités sur les indices boursiers peut être extrêmement rentable. Parmi les indices qui fonctionnent le mieux avec cette méthode, on cite l’exemple du CAC 40. Le broker Bourse direct apporte des analyses approfondies sur cet indice, et cela, deux fois par jour. Cette approche est idéale pour tous les traders qui s’intéressent aux produits dérivés. Toutefois, il est important de préciser que cet avantage est payant, et qu’il coûte, tout de même, 10 USD tous les mois.

Juste après la séance de midi, et avant la fermeture du marché, les adhérents à cette offre vont avoir accès à des données relatives aux tendances de l’indice boursier français ainsi qu’aux évènements les plus intéressants de la période. Tout ce procédé a pour mission de fournir aux traders novices des instruments utiles et faciles à exploiter.

Bourse Direct : un bon intermédiaire ?

En plus de ses services de courtage classiques, le broker propose à ses traders de jouer le rôle d’un intermédiaire. Le courtier collabore avec quelques noms connus dans le secteur financier, comme :

  • Société Générale.
  • ING Direct.
  • BNP Paribas.

Afin d’assurer une meilleure qualité de service, le courtier a développé un système qui lui est propre, qu’il a baptisé accès émetteur. Cet outil permet aux traders d’effectuer des échanges de turbos, de warrants, ainsi que des certificats commerciaux sur le territoire français.

Naturellement, il existe une période de temps précise où il est possible de procéder à des négociations. Cela permet de maximiser le trafic sur le réseau, et ce, sans avoir à entrer en contact avec la bourse parisienne. Pour les plus curieux, on peut noter qu’il est commun que les négociations se terminent près de 90 minutes après la fermeture du marché.

Le support client de Bourse Direct : une vraie déception

Sachant que le courtier cherche à attirer les débutants du trading, on peut penser qu’il mise aussi sur le bénéfice mutuel, sur le long terme. Toutefois, en consultant les offres de ce broker au niveau de son service clientèle, on se rend compte qu’il favorise son propre intérêt, au-dessus de tout. En effet, hormis une base de données qui contient des informations en bloc concernant le trading, le broker ne semble pas accorder une attention particulière à cet élément crucial pour les clients.

L’interface du site de Bourse Direct contient aussi une catégorie spéciale qui est dédiée aux différents secteurs d’activité et aux instruments financiers qui sont tradables sur la plateforme. Cet outil peut être utile dans un certain contexte, mais plusieurs autres brokers présentent des services qui lui sont similaires, pour ne pas dire plus efficaces. Pour finir, le broker met à la disposition de ses clients la liste de spécificités qui distinguent les différents marchés boursiers.

En ce qui concerne le support direct, il est possible de contacter le service en passant par les médias les plus communs, que ce soit par e-mail, la fenêtre chat sur le site, ou via les réseaux sociaux. Toutefois, d’après les tests que nous avons menés, le personnel n’est pas suffisamment qualifié pour répondre à nos interrogations les plus complexes, et le temps d’attente peut facilement dépasser la journée. Vous l’aurez compris, une telle lenteur peut causer d’immenses problèmes à tous les traders.

Pour trader dans les meilleures conditions, nous vous suggérons de passer par des brokers performants :

Courtier Note Dépot mini Régulation Commencer à trader
iq-option numéro 1
100 $
TRADER!
etoro numéro 2
200 $
TRADER!
65 - 79% des comptes des investisseurs de détail perdent de l'argent lorsqu'ils tradent des CFD avec ces fournisseurs. Vous devriez vous demander si vous pouvez vous permettre de prendre le risque important de perdre votre argent.

Les guides et tutoriels de Bourse Direct :

Ici encore, le broker échoue et manque de fournir un contenu digne de ce nom. Ses guides de trading s’arrêtent pratiquement à un niveau qui est au mieux, intermédiaire et il manque de présenter une succession logique de son contenu. En d’autres termes, si le trader ne sait pas, à l’avance, ce qu’il doit apprendre, il risque de tout mélanger et de ne rien comprendre. Si on comparait le broker à ce qu’étaient les courtiers, il y a de cela quelques années, les formations de Bourse Direct seraient correctes. Toutefois, le milieu a connu une forte évolution, et désormais, les traders peuvent se permettre d’être exigeants. Il se trouve que le contenu que ce broker présente ne correspond pas aux critères modernes de sélection.

Conclusion :

Le courtier Bourse Direct présente une série d’avantages intéressants. Toutefois, ces derniers se retrouvent rapidement masqués par ses innombrables défauts. Le broker n’arrive pas à présenter une qualité de service qui se rapproche de celle des meilleurs sites de trading du moment, et c’est ce qui en fait un choix peu recommandable.

Quelles perspectives pour les marchés en juillet 2020 ? Téléchargez gratuitement l'ebook !

Decouvrez toutes les opportunités d’investissement via notre newsletter
Ce document vous est présenté par Alvexo à titre informatif et éducatif uniquement et ne constitue en aucun cas un conseil financier ou une proposition d’investissement.

Leave a Reply

[an error occurred while processing the directive]